Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Tour du monde 2009-2010!
  • : De Paris à Pekin, de Bangkok à Sidney et d'Auckland à Buenos Aires, suivez l'histoire des trois petits garçons à la découverte du monde...
  • Contact

Programme

18 Août : Paris - Pekin
2 Septembre : Shangai - Bangkok
20 Octobre : Hanoi - Sidney
3 Novembre : Sidney - Auckland
18 Novembre : Auckland - Ile de Pâques (le must)
23 Novembre : Ile de Pâques - Lima
25 Décembre : Joyeux Noel depuis Buenos Aires !
31 Décembre : Bonne année 2010 depuis Punta del Este
2 Janvier : Buenos Aires - Ushuaia
28 Janvier : Buenos Aires - Paris


Recherche

Archives

Liens

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:19

Nous entamons notre retour progressif vers Buenos Aires, théâtre de la fin de nos aventures autour du monde. Nous décidons de passer par la côte, afin de récupérer les derniers rayons du soleil avant un retour dans la fraîcheur parisienne.
 
Quelques nuits à Puerto Madryn sont indispensables pour pouvoir profiter de la diversité de la faune dans la région de la péninsule Valdes. En sortant du car nous sommes agréablement surpris par la chaleur retrouvée après deux semaines passées dans le froid. C'est d'ailleurs là que nous quittons Stan et Thibault, qui sont assez dégoûtés d'ailleurs !
 
On se fait direct une après midi plage. Ca fait un bien fou ! Le bronzage revient vite pour Fred et Yoyo, alors que Louis-Marie apprend à ses dépens que la couche d’ozone est très mince en Patagonie… son magnifique coup de soleil a perturbé son plan de bronzage pour les jours suivants…

 

Puerto Madryn est réputé pour la faune se trouvant à ses alentours. Baleines, dauphins, éléphants de mer, loups de mer, pingouins, autruches, tatoos…

 

Revenons d’abord sur les pingouins. A une centaine de km de la ville, il existe un domaine entièrement et exclusivement colonisé par des centaines de milliers de pingouins !!! Nous ne pouvons évidemment pas rater ça. Direction Avis pour louer une voiture que nous partageons avec une italienne et un anglais. La voiture est une véritable épave : pare-brise éclaté, portes ne s’ouvrant pas de l’intérieur pour certaines, pneus mal gonflés, ceintures inexistantes à l’arrière… que du bonheur !


P1100972

Et pour couronner le tout, nous sommes partis confiants, c'est-à-dire sans faire le plein, en étant persuadé de trouver de l’essence en arrivant sur ce haut lieu touristique de la péninsule… Il n’en est évidemment rien ! Pas de station service… rien du tout !! En plus, nous nous sommes trompé de route à un moment, ce qui nous a valu 1 heure de détour sur un chemin défoncé, en terre, à peine praticable pour notre voiture… si on peut appeler ça une voiture !!
Le paysage est quand même assez sympa.

P1100966

On se retrouve donc à sec, après 4 heures de route pour trouver un endroit qui n’est qu’à 2 heures de notre point de départ… On rencontre finalement des locaux qui nous disent que la station la plus proche est à 60 km, encore plus loin que notre bonne vieille plage aux pingouins…

Grosse frayeur. Nous avons vraiment failli tomber en panne au beau milieu de nulle part. La jauge était vide, le voyant s’est allumé dans un premier temps et s’est affolé dans un second. 5km de plus et c’était la panne sèche !! On se dit que les frayeurs de la journée sont finies, mais il n’en est rien !

 

Arrivés à la station, le pompiste nous annonce la bonne nouvelle du jour : il y a très peu d’essence, il faut rationner pour tout le monde. Pas plus de 50 pesos par véhicule… Oulaaaaaaaaaaaaaaaa, ça se complique… Avec ça, nous pourrons aller jusqu’à la plage de Punta Tombo, mais pas revenir vers la station la plus proche… bon, on verra le moment venu, pour l’instant direction les pingouins, on a déjà assez perdu de temps comme ça.


P1100982 


On arrive enfin, et là, nous nous disons que ça en valait la peine. 500 000 pingouins environ se dandinent  sur une plaine et sur la plage.

P1110054

Il y en a partout !

P1110075

P1110047

Ils fonts des petits trous pour nidifier, alors on voit parfois des petites têtes dépasser du sol.


P1110045

P1110092

Et voici maintenant la minute culture, info insolite, info qui sert à rien : Saviez-vous que nos amis les pingouins sont monogames ? En effet, ils restent toute leur vie avec le même partenaire. Ils sont trop mignons ces pingouins !! Des vrais cœurs d’artichauts !!!

 

P1110097

Dans le parc, il est évidement interdit de déranger la tranquillité de ces petites bestioles à la démarche si marrante ; il est même obligatoire de leur laisser la priorité lorsqu’ils traversent les sentiers !!


P1110043
 

P1110077

P1110100

P1110129

Retour a Puerto Madryn avec plein de photos et d’excellents souvenirs. D’ailleurs, le retour a été aussi mouvementé qu’à l’aller : nous avons essayer de nous faire prêter de l’essence venant des réservoirs de voitures de touristes en aspirant avec un tuyau (sans grand succès, à cause de la protection anti-vol. En revanche, on a bu la tasse !!), nous avons roulé très doucement pour ne pas trop consommer, le voyant lumineux s’est encore emballé, et nous avons encore eu énormément de chance, en arrivant à la station essence sur le fil… OUF !!

 

Le lendemain, nous relouons la voiture en prenant des précautions cette fois-ci. Le plein étant fait, nous partons à la conquête de la péninsule Valdès, connue pour sa faune diversifiée.

 

Pas de baleine pour nous cette fois ci en raison de la saison.

Cependant nous  avons pu profité de tout le reste :


- Loups de mer

P1110159 

 


P1110267

P1110169

P1110262

- éléphants de mer, qui ne font que lezarder !

P1110258

P1110260

- Autruches,

P1110257

- Renard gris

P1110261

- Tatoos,

P1030461-copie-1.JPG

- Sortes de vigognes,

P1100974.JPG

Nous partons ensuite direction Necochea, station balnéaire située à 10 heures de Buenos Aires. La, deux jours de purs farniente avec un soleil de plomb, et une plage relativement sympa.

 

Et voila enfin la dernière ligne droite. Buenos Aires, acte II ! Dernière occasion de faire quelques achats, de se reposer, de faire un peu la fête, de se gaver de bife de chorizo ou de lomo, de se préparer au retour en France.

 

Bon, on ne va pas faire 10 000 sentiments, on ne va pas non plus vous dire ce qu’on a préféré ou détesté, car il faudrait prendre pas mal de recul pour mieux en parler. Cependant, nous retiendrons tous les trois des moments magiques, des fous rire, des galères, des rencontres, des lieux mythiques, et surtout, ces 5 mois et 10 jours passés tous les trois, FredYoStan.

 

Cette expérience inoubliable est née d’un projet commun, d’un rêve commun, d’une amitié commune. Autant d’éléments qui ont été mis à l’épreuve durant le voyage, mais dont l’aboutissement ne se caractérise que par un mot : réussite. Notre voyage, lui, peut être raconté avec un nombre incalculable de superlatifs, les mêmes que vous avez pu lire tout au long de nos aventures.

 

Bilan chiffré :

 

11, c’est le nombre de pays dans lesquels nous sommes entrés,

 

33, c’est le nombre de tampons/visas qui ont été apposés dans notre passeport (un peu plus pour Stan et ses aller-retour en France !)

 

300, c’est le nombre d’heures passées dans les bus

 

8, c’est le nombre d’amis qui nous ont rejoint ou que nous avons rejoint durant notre voyage,

 

12, c’est le nombre de moyens de locomotion différents que nous avons emprunté (avion, train, bateau, voiture, quad, vélo, cheval, hélicoptère, buggy, moto, camping-car, tuk-tuk…)

 

 

De la Chine à la thailande,

 

N0185.jpg

P1000962-copie-1.jpg

Du Laos au Vietnam,

P1030066.jpg

P1030503.jpg

De l'Australie à la Nouvelle Zélande,

P1030703.jpg

 P1040742wtewtwet.jpg


De l’île de Pâques au Pérou,


ab.jpg
 

P1080109MP22.jpg

De la Bolivie au Chili,

 
P1080733

P1030109

De l'Uruguay à l'Argentine,


P1100169jj

P1030369
 

Vous avez découvert les aventures de trois potes partis en rêvant et revenus éveillés…



Merci d'avoir suivi nos aventures ! A très bientôt !!

Partager cet article
Repost0

commentaires