Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Tour du monde 2009-2010!
  • : De Paris à Pekin, de Bangkok à Sidney et d'Auckland à Buenos Aires, suivez l'histoire des trois petits garçons à la découverte du monde...
  • Contact

Programme

18 Août : Paris - Pekin
2 Septembre : Shangai - Bangkok
20 Octobre : Hanoi - Sidney
3 Novembre : Sidney - Auckland
18 Novembre : Auckland - Ile de Pâques (le must)
23 Novembre : Ile de Pâques - Lima
25 Décembre : Joyeux Noel depuis Buenos Aires !
31 Décembre : Bonne année 2010 depuis Punta del Este
2 Janvier : Buenos Aires - Ushuaia
28 Janvier : Buenos Aires - Paris


Recherche

Archives

Liens

1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:19

Nous entamons notre retour progressif vers Buenos Aires, théâtre de la fin de nos aventures autour du monde. Nous décidons de passer par la côte, afin de récupérer les derniers rayons du soleil avant un retour dans la fraîcheur parisienne.
 
Quelques nuits à Puerto Madryn sont indispensables pour pouvoir profiter de la diversité de la faune dans la région de la péninsule Valdes. En sortant du car nous sommes agréablement surpris par la chaleur retrouvée après deux semaines passées dans le froid. C'est d'ailleurs là que nous quittons Stan et Thibault, qui sont assez dégoûtés d'ailleurs !
 
On se fait direct une après midi plage. Ca fait un bien fou ! Le bronzage revient vite pour Fred et Yoyo, alors que Louis-Marie apprend à ses dépens que la couche d’ozone est très mince en Patagonie… son magnifique coup de soleil a perturbé son plan de bronzage pour les jours suivants…

 

Puerto Madryn est réputé pour la faune se trouvant à ses alentours. Baleines, dauphins, éléphants de mer, loups de mer, pingouins, autruches, tatoos…

 

Revenons d’abord sur les pingouins. A une centaine de km de la ville, il existe un domaine entièrement et exclusivement colonisé par des centaines de milliers de pingouins !!! Nous ne pouvons évidemment pas rater ça. Direction Avis pour louer une voiture que nous partageons avec une italienne et un anglais. La voiture est une véritable épave : pare-brise éclaté, portes ne s’ouvrant pas de l’intérieur pour certaines, pneus mal gonflés, ceintures inexistantes à l’arrière… que du bonheur !


P1100972

Et pour couronner le tout, nous sommes partis confiants, c'est-à-dire sans faire le plein, en étant persuadé de trouver de l’essence en arrivant sur ce haut lieu touristique de la péninsule… Il n’en est évidemment rien ! Pas de station service… rien du tout !! En plus, nous nous sommes trompé de route à un moment, ce qui nous a valu 1 heure de détour sur un chemin défoncé, en terre, à peine praticable pour notre voiture… si on peut appeler ça une voiture !!
Le paysage est quand même assez sympa.

P1100966

On se retrouve donc à sec, après 4 heures de route pour trouver un endroit qui n’est qu’à 2 heures de notre point de départ… On rencontre finalement des locaux qui nous disent que la station la plus proche est à 60 km, encore plus loin que notre bonne vieille plage aux pingouins…

Grosse frayeur. Nous avons vraiment failli tomber en panne au beau milieu de nulle part. La jauge était vide, le voyant s’est allumé dans un premier temps et s’est affolé dans un second. 5km de plus et c’était la panne sèche !! On se dit que les frayeurs de la journée sont finies, mais il n’en est rien !

 

Arrivés à la station, le pompiste nous annonce la bonne nouvelle du jour : il y a très peu d’essence, il faut rationner pour tout le monde. Pas plus de 50 pesos par véhicule… Oulaaaaaaaaaaaaaaaa, ça se complique… Avec ça, nous pourrons aller jusqu’à la plage de Punta Tombo, mais pas revenir vers la station la plus proche… bon, on verra le moment venu, pour l’instant direction les pingouins, on a déjà assez perdu de temps comme ça.


P1100982 


On arrive enfin, et là, nous nous disons que ça en valait la peine. 500 000 pingouins environ se dandinent  sur une plaine et sur la plage.

P1110054

Il y en a partout !

P1110075

P1110047

Ils fonts des petits trous pour nidifier, alors on voit parfois des petites têtes dépasser du sol.


P1110045

P1110092

Et voici maintenant la minute culture, info insolite, info qui sert à rien : Saviez-vous que nos amis les pingouins sont monogames ? En effet, ils restent toute leur vie avec le même partenaire. Ils sont trop mignons ces pingouins !! Des vrais cœurs d’artichauts !!!

 

P1110097

Dans le parc, il est évidement interdit de déranger la tranquillité de ces petites bestioles à la démarche si marrante ; il est même obligatoire de leur laisser la priorité lorsqu’ils traversent les sentiers !!


P1110043
 

P1110077

P1110100

P1110129

Retour a Puerto Madryn avec plein de photos et d’excellents souvenirs. D’ailleurs, le retour a été aussi mouvementé qu’à l’aller : nous avons essayer de nous faire prêter de l’essence venant des réservoirs de voitures de touristes en aspirant avec un tuyau (sans grand succès, à cause de la protection anti-vol. En revanche, on a bu la tasse !!), nous avons roulé très doucement pour ne pas trop consommer, le voyant lumineux s’est encore emballé, et nous avons encore eu énormément de chance, en arrivant à la station essence sur le fil… OUF !!

 

Le lendemain, nous relouons la voiture en prenant des précautions cette fois-ci. Le plein étant fait, nous partons à la conquête de la péninsule Valdès, connue pour sa faune diversifiée.

 

Pas de baleine pour nous cette fois ci en raison de la saison.

Cependant nous  avons pu profité de tout le reste :


- Loups de mer

P1110159 

 


P1110267

P1110169

P1110262

- éléphants de mer, qui ne font que lezarder !

P1110258

P1110260

- Autruches,

P1110257

- Renard gris

P1110261

- Tatoos,

P1030461-copie-1.JPG

- Sortes de vigognes,

P1100974.JPG

Nous partons ensuite direction Necochea, station balnéaire située à 10 heures de Buenos Aires. La, deux jours de purs farniente avec un soleil de plomb, et une plage relativement sympa.

 

Et voila enfin la dernière ligne droite. Buenos Aires, acte II ! Dernière occasion de faire quelques achats, de se reposer, de faire un peu la fête, de se gaver de bife de chorizo ou de lomo, de se préparer au retour en France.

 

Bon, on ne va pas faire 10 000 sentiments, on ne va pas non plus vous dire ce qu’on a préféré ou détesté, car il faudrait prendre pas mal de recul pour mieux en parler. Cependant, nous retiendrons tous les trois des moments magiques, des fous rire, des galères, des rencontres, des lieux mythiques, et surtout, ces 5 mois et 10 jours passés tous les trois, FredYoStan.

 

Cette expérience inoubliable est née d’un projet commun, d’un rêve commun, d’une amitié commune. Autant d’éléments qui ont été mis à l’épreuve durant le voyage, mais dont l’aboutissement ne se caractérise que par un mot : réussite. Notre voyage, lui, peut être raconté avec un nombre incalculable de superlatifs, les mêmes que vous avez pu lire tout au long de nos aventures.

 

Bilan chiffré :

 

11, c’est le nombre de pays dans lesquels nous sommes entrés,

 

33, c’est le nombre de tampons/visas qui ont été apposés dans notre passeport (un peu plus pour Stan et ses aller-retour en France !)

 

300, c’est le nombre d’heures passées dans les bus

 

8, c’est le nombre d’amis qui nous ont rejoint ou que nous avons rejoint durant notre voyage,

 

12, c’est le nombre de moyens de locomotion différents que nous avons emprunté (avion, train, bateau, voiture, quad, vélo, cheval, hélicoptère, buggy, moto, camping-car, tuk-tuk…)

 

 

De la Chine à la thailande,

 

N0185.jpg

P1000962-copie-1.jpg

Du Laos au Vietnam,

P1030066.jpg

P1030503.jpg

De l'Australie à la Nouvelle Zélande,

P1030703.jpg

 P1040742wtewtwet.jpg


De l’île de Pâques au Pérou,


ab.jpg
 

P1080109MP22.jpg

De la Bolivie au Chili,

 
P1080733

P1030109

De l'Uruguay à l'Argentine,


P1100169jj

P1030369
 

Vous avez découvert les aventures de trois potes partis en rêvant et revenus éveillés…



Merci d'avoir suivi nos aventures ! A très bientôt !!

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 16:27

Après une magnifique nuit passée dans l'aéroport de Buenos Aires, coup de froid sur le groupe ! 3h45 de vol plus tard, nous redécouvrons une température parisienne (quand même pas celle de ces derniers jours, mais pour nous c'est tout comme !). Environ 8-10 degrés la journée, 4-5 voir moins le soir. Pour la première fois, nous sortons nos polaires, et tout l'attirail qui va avec... Bienvenue à Ushuaia, la terre de feu, ¨el fin del mundo¨ !!
 
P1100280

Nous debarquons donc dans un hotel chauffé par de bons vieux radiateurs à gaz ! La ville ne répond pas forcément à l'image qu'on s'était faite de ce lieu mythique, même si bon nombre de personnes rencontrées pendant notre aventure nous avait prévenu de la supercherie ! A Ushuaia, on ne retrouve pas vraiment les décors si beaux du générique de l'émission de Nicolas Hulot. C'est en fait une ville point de départ pour visiter la région.
 
Quelques maisons colorées viennent relever le niveau, mais nous avons atteri dans une toute petite ville relativement moche - on ne va pas se le cacher - et particulièrement chère.

P1100332

P1100330

Ce n'est pas étonnant, la ville joue sur son nom mythique et surtout sur sa localisation, ville la plus australe au monde. Les journées commencent vers 5h30 du matin et se terminent vers 22h30-23h en cette saison ! Assez déphasant !
 
Nous partons après une après-midi repos, à la conquête du canal de Beagle, ou de nombreux bateaux y ont fait naufrage.

P1020869

En effet, nous sommes pas loin du cap horn, reconnu pour être l'endroit le plus dangeureux au monde pour nos amis marins, qui y ont laissé d'ailleurs beaucoup de plumes au fil des siècles. Le détroit de Magellan était alors une option pour passer du côté pacifique... pas facile d'accès non plus.
 
Bref, nous voila à bord du Barracuda, gros bâteau qui navigue depuis les années 70, afin d'admirer la beauté du canal. La mer, les montagnes eneigées, des petits ilôts remplis de vieux loups de mers (les grosses bêbetes... pas les marins échoués), otaries et autres cormorans. C'est magnifique.

P1020875

P1020881

Nous nous approchons très près des colonies pour les admirer se chamailler, dormir, nager... et pour les sentir... pas toujours très agréable !!
 
P1020889

P1100298

Le phare del francès que nous avons pu observer lors de notre balade est l'un des emblèmes d'Ushuaia.
 
P1100325

P1020907

P1020917

Direction ensuite le musée de la ville, installé dans l'ancien pénitencier, qui relate l'histoire de la marine, celle du pénitencier et propose une exposition sympa d'art contemporain. De là, on a pu retracer l'histoire des expéditions pour  découvrir ¨le¨ bout du monde.

P1100338
 
Enfin, nous avons fait un petit tour sur le glacier local, riquiqui par rapport à ce qui nous attend plus au nord. Mais mettre les pieds dans la neige, alors qu' 1 jours plus tôt, nous nous dorions la pillule à Punta, c'est sympatoche !

P1020959
 


P1100376

P1100397

P1100394

P1100398

Louis-Marie, après une erreur dans le ¨bookage¨de son billet, nous a rejoint un jour plus tard. Nous lui avons réservé la journée de marche dans le parc national de la terre de feu ! Les baies sont maginifiques, la nature est superbe.


P1100400

P1100410

P1100419

P1100424

La végétation est vraiment belle, mêlant encore une fois mer, montagne et forêt cette fois ci. Nous tombons parfois sur des champs d'arbres morts, assez impressionants et non sans rappeler les paysages de Tasmanie...

P1100448

P1100470

... et quelques centaines de mètres plus loin, sur des barrages de castors. On se demande d'ailleurs pourquoi les castors se cassent le derrière à passer leur journée à faire des barrages... quelque chose ne tourne pas rond !
 
P1100466

A part ça, nous devons dire que nous sommes un tout petit peu déçus pas la terre de feu. Ce n'est pas forcément ce à quoi nous nous attendions. Mais bon honnêtement c'est quand même très beau. Nous n'avons pas trop le temps de rester plus longtemps, mais disons que nous nous en rappelerons surtout par notre passage du chaud au froid !! (on y va peût être un peu fort, mais c'est presque ça !).

P1100412
 
P1000510

Packtage refait, nous filons vers le nord ! Direction Puerto Natales, au Chili, point de départ du parc mythique Torres del Paine. Il n'y a pas 36 façons de visiter le parc : soit en un jour, mais on voit rien et on fait tout en car avec les touristes, donc ça, c'est niet ; soit en 3 jours ou alors 7 jours. Par manque de temps, nous le faisons en trois jours. Mais ce que nous avons oublié de vous spécifier, c'est que nous le visitons en marchant, et en campant le soir ! Nouvelle expérience pour FredYoStan et leurs amis !

Avant de commencer, petit tour a cheval pour Stan et Yo :

DSCF0517

P1030025
 
Apres, le camping-car, les auberges de jeunesse, les refuges et 4x4, les squattages dans des maisons ou appart tout confort chez les 3 Pierre (Shangai Koh Samui et Bangkok), nous voici maintenant en mode tente, tapis de sol et sac de couchage, polaire et tout ça à 2 degrés...

P1030088

P1100488
 
En trois jours :
 
- Nous avons parcouru à pieds une bonne soixantaine de kilomètres dans les montagnes
 
- Nous n'avons pratiquement pas vu le soleil,

P1030115
 
- Nous avons  dormi (très peu) deux fois dans les tentes montées à l'arrache
 
P1100722

P1100736
- Nous sommes allé admirer les fameuses Torres del Paine cachées sous un épais brouillard. (après 3.5 heures de marche en montée pour y aller, donc 3.5 heures de marche pour revenir)

P1100540-copie-1

P1100537
 
- Nous avons été impressionné par le glacier Grey, qui tombe dans le lac. Icebergs en vu !! Droit devant !

P1100708

 P1100679

- Nous avons pénétré dans la somptueuse vallée del Francès,
 
P1100759

- Nous avons pris un catamaran sur un lac turquoise,

P1100549
 
P1100581

P1100592

- Nous avons mangé des boites de thon (pas à la catalane) sur ses toasts de chips toutes cassées,
 
- Nous avons joué aux cartes comme des fous, ambiance garantie !
 
- Nous avons perdus la légèreté de nos jambes,
 
P1100509-copie-1

- Nous avons adoré.


Nous partons ensuite pour un autre lieu myhtique. Pour Stan et Thibault, ca sera le dernier puisqu'ils doivent nous quitter définitivement. 5 mois sont déjà passés...

Donc le lieu mythique en question, ce sont les glaciers, et plus particulièrement le Perito Moreno. Immense glacier magnifique, sur lequel nous avons marché une bonne heure et demi. Malheureusement, le temps n'était encore pas au rendez-vous...

P1000637

P1000614

P1030197

P1030213

P1030364

P1030221

Mais le glacier nous a offert un spectacle magnifique lorsque nous avons assité à la chute de blocs de glace dans l'eau, provocant un bruit impressionnant.

 
P1030369

P1030375

P1030387

P1030371

P1030328

P1030347

Thibault et Stan doivent maintenant filer à Buenos Aires, 40 heures de bus les attendent. Les trois rescapés, FredYoLm, vont devoir se débrouiller seuls pour dompter la péninsule Valdes et ses centaines de milliers de pinguins !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 20:38
En trois jours de Buenos Aires, nous avons retrouvé une bonne bande d'amis : Edouard, le frère de Fred, et Natha, Thibault le lendemain, et Louis-Marie le surlendemain.

1ère étape : Buenos Aires, ville aux multiples visages, de jour comme de nuit !

Nous arrivons le 24 décembre à Buenos Aires, en milieu de journée. Après de chaleureuses retrouvailles avec Doud et Natha, nous partons en quête d'un bon diner de noel que nous dégustons dans l'appart qui leur a été prêté. 
Nous vous souhaitons d'ailleurs à tous un très joyeux noel en retard !!

En Argentine,  le diner de noel est evidemment passé en famille.... mais pas la soirée ! Natha connaissant du beau monde à BA, nous avons passé la soirée sur le toit d'un immeuble, avec 100% d'argentins... et nous. La grande classe ! 

P1020865

P1020864

Les trois jours qui ont suivi on été consacrés à la visite de la ville :

- Le port,

- Le centre avec la fameuse plaza 9 de Mayo et le congres notamment

P1090762
 
- Recoleta et son fameux cimetière

P1090749


P1090745

P1090729

P1090726

- Palermo et son marché sympa

P1090755

- San Telmo, enchainement de jolies rues et marché animé du dimanche

P1090859

P1090856

P1090849

- La bien connue Boca, quartier populaire aux imeubles colorés  

P1090879

P1090890

P1090870

P1090908

P1090940

Nous avons assisté aussi un soir à un spectacle magique de Tango dans un petit bar trop sympa. Cette danse est aboslument magnifique, harmonieuse, et nécéssite une cohésion, voire une osmose parfaite entre le couple de danseurs.

P1090773

P1090808ji.JPG

P1090780

P1090811

P1090812

Les soirées ont en général été ponctuées par des sorties dans les fameux nightclubs de la ville qui ont bien répondu à nos attentes ! Nous sommes ravis que nos amis nous retrouvent pour partager ce voyage avec nous.

P1090708

Ce sont à chaque fois de grands moments !

2ème Etape : Punta del Este, farniente, fiesta et accueuil de roi ! 

Nous sommes accueillis comme des rois par l'oncle et la tante de Fred : Michel et Sabine. Leur maison est au top, avec la fameuse parilla au fond du jardin, la piscine etc ! On enchaine donc les repas animés et hyper sympas, puisque nous sommes 9 dans la maison !

P1100028

Stan nous a rejoint le 2ème jour. Apres un jour de mauvais temps, nous avons pu profiter du grand soleil, de la plage, et farniente dans le jardin...l'occasion de prendre ou reprendre des couleurs !

P1100085

Michel et Sabine nous ont fait découvrir un restau de poisson très sympa, ainsi que le port de punta ou sont amarés de somptueux bateaux.

P1100062

P1100064

P1100105

P1100113

P1100074

Nous nous trouvons in the place to be pour la periode des vacances de noel et du reveillon ! Nous ne pouvions pas tomber mieux ! Les fêtes sont demeusurées, et le rythme est espagnol pour les horaires ! Ca fait un choc par rapport à notre rythme de vie depuis des mois ! Ca fait une bonne pause, une bonne rupture !

P1100250

Nous profitons à fond de cet endroit devenu mythique ces dernières années, ou tout le gratin Argentin, Bresilien et Uruguayien se retrouve !

Pour le reveillon, nous assistons au feu d'artifice sur le port, qui se transorme ensuite en discothèque géante dans la rue. L'ambiance est incroyable, des milliers de personnes de toutes les générations dansent tous ensemble ! Moment assez inoubliable !

P1000226jjj

P1100169

P1100172

Bonne année à tous ! Nous avions prévu depuis maintenant 1 an de passer le reveillon ici à Punta. Le temps passe excessivement vite. Nous avons pu réaliser tous nos projets durant ce voyage, et nous sommes ravi de vous les faire partager ! Encore une fois, très bonne année 2010 !

P1100207

P1100205

Le clou du clou fut la derniere soirée. Apres avoir fait un tour dans l'immense casino de la ville, nous retourvons le même ami de Natha (Panchi), celui qui nous avait invité le 24 décembre. Voici d'ailleurs le casino, mais de jour !

P1100252

P1000330ppp

Soirée geniale, d'abord dans un bar hyper sympa, puis dans la boite la plus hype du coin : la tequila. Une queue monstrueuse, 100 dollars l'entrée. Autant vous dire que nous sommes rentrés par une haie d'honneur, sans payer... le secret ?? la copine de Panchi est un mannequin relativement connu dans le coin... ça aide. Soirée géniale !!

P1000344kkk


P1000350ttt

P1000353lll

Voici le pont qui mène à la Brava, quartier des boites ! L'architecte s'est laché !  Le voici au lever du jour ! On vous laisse deviner pourquoi la photo a été prise à ce moment la !!! Michel, lui, sait !

P1100224

Ces 4 jours étaient vraiment super, grâce à l'acceuil parfait de Michel et Sabine, qui se sont démenés pour nous. Un grand merci ! Nous reviendrons !!!!!!

Nous devons deja quitter Edouard et Natha, qui ont pu faire un bon break pendant ces 10 jours de vacances. Direction Ushuaia avec Louis-Marie et Thibault !
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 16:34
Adieu les repas à base de semelle et de riz ! Bonjour les fameuses viandes de la pampa argentine ! Ce n'est pas un mythe, ici, la viande est excellente... et pas chère ! Nous allons faire notre cure de viande rouge pendant le mois qui nous reste ! Première très bonne nouvelle.

Salta et ses environs, les quebradas, la colline aux 7 couleurs, les 1100 bornes de voitures en 3 jours !

Nous arrivons dans le nord de l'Argentine, à Salta. La troisième plus grosse ville du pays possède un centre historique très beau et très agréable.

Débarquer ici, cela fait un gros choc culturel ! On se croirait en Europe quand on se ballade dans la rue. La population argentine est composée à 90% d'européens, le rythme fait penser à celui de l'Espagne : tous les magasins fermés de 14h à 17h, les diners à 22h30-23h00, les sorties dans les bars vers 1h, et dans les boites vers 3h... Il faut avoir la santé ! D'ou la petite sieste des habitants au plus chaud de la journée. La mode aussi, c'est la fameuse parilla.

Littéralement, cela signifie barbecue, mais en fait, c'est une vraie religion, une vraie façon de faire. En général, de grandes tablées se partagent ,sur un grill qu'on apporte sur la table, une multitude de viandes différentes (plusieurs parties de boeuf, dont des abats, du porc en saucisse, du boudin, de l'agneau etc.). A deguster sans modération !
Nous, en général, on se prend nos morceaux préférés, le bife de chorizo et de lomo !

P1090688

400 grammes minimum de barbac qui vous tendent les bras !

Nous sommes acceuillis dans notre hostel par le mythique Luis ! Pacha de 40 ans, ne marchant que pieds nus, se levant à 14h tous les jours pour récupérer de la soirée de la veille ! Sa mission dans l'hotel : faire sortir les touristes !! Il est bien roots comme il faut. En plus de nous faire mourir de rire (une dégaine pas possible, genre tee-shirt des simpsons 3 jours de suite), il nous prennait bien en charge pour les renseignements et tout. C'est grâce à lui que nous avons pu louer une voiture pour pas trop cher.

Après quelques balades à Salta, nous quittons pour la 2ème fois avec regrets Stan, qui va fêter noel en famille à Paris. Nous décidons alors de visiter les alentours en voiture, afin d'être libre dans les horaires !

Dans les environs de Humahuaca...

Nous partons pour le nord de Salta, dans la quebrada de Humahuaca. La route est absolument maginifique: Les énormes rochers et formations géologiques nous entourent et nous donnent l'impression d'être au fond d'un canyon.

 P1090330

P1020687

P1090666

P1090273

Plus la route avance, plus la roche change de couleur. Nous pouvons voir sur un même flanc du violet, du vert, du marron voir du jaune...

P1020719

Les cactus sont pratiquement les seuls à pouvoir pousser dans ces montagnes.

La surprise est totale quand nous débarquons dans le charmant village de Purmamarca.

P1020717

P1020759

Il donne sur la vallée des peintres, appelée aussi la colline aux 7 couleurs. On dirait vraiment que les collines ont été peintes, tellement les couleurs sont vives et belles.

P1090301

Cette pallette du peintre offre une belle diversité, conséquence d'une activité géologique et d'une richesse minérale incroyable.

P1020754

Nous passons notre première nuit dans le petit village de Tilcara, qui nous permettra d'assister à un diner folklorique dans une vieille auberge !

Le deuxième jour est aussi riche. Nous décidons de rejoindre le désert de sel - Las Salinas - qui est différent de celui de la Bolive.

P1090345

P1090354

P1090375.JPG

Ayant été inondé quelques jours plus tôt, il donnait une impression de miroir géant lorsqu'on se baladait dessus. Nouvelles photos concept !

P1090382

P1090393

Retour ensuite a Salta, pour partir ensuite vers le sud.

Dans les environs de Cafayate...

Pour ceux qui ont étudié le castellano, arriver en Argentine va vous faire découvrir une prononciation bien différente ! Les ¨y¨ et les ¨ll¨ se prononcent ¨che¨: Par exemple, Cho voy a Cafachate, me chamo Luis ! Assez marrant, on dirait que c'est fait exprès ! Bref, nous allons vers Cafachate.

La quebrada de las conchas est encore plus belle que dans le nord. Nous passons par la route 68, et nous hallucinons ! Il n'y a personne et la route est incroyablement belle. La roche est de plus en plus rouge, faisant penser a des paysages de l'ouest américain.

P1090541

P1090539

Parfois, nous tombons sur des failles gigantesques, sur des montagne colorées, sur des groupes de perroquets, sur des roches aux formes atypiques...

P1090514


P1090507

P1090588

P1090557

P1090591

Le clou du spectacle a éte au moment ou nous avons croisé, sur la route et au milieu de nulle part, une femme vendant ses saucissons de lama et de porc... Quel bonheur. Une osmose jouissive ! Bon, ok on exagère un petit peu, mais je vous assure qu'on était trop heureux, après 4 mois et demi de sevrage...
 
P1090537

5 minutes plus tard, le saucisson acheté etait déja englouti, nous pouvions alors reprendre la route.

P1090596

P1090533

P1090600

P1090610

Nous arrivons enfin a Cafayate, region du vin argentin. On voit donc de nombreux champs de vignes.

P1020806

Après une bonne pause, nous rencontrons un dauphinois qui nous conseille de faire la route vers Salta en passant par la route 48, route en terre et très sinueuse, mais magnifique... encore plus belle que notre route 68 adorée...

P1020802

P1020797

P1090670



P1090680

Après reflexion, le pauvre yoyo se coltine encore plus de route. Mais ici, c'est la route qui est superbe, pas les arrêts dans les villes ! Au lieu de repartir à Salta en 3h, on met 7h30 par cette route ! Mais la, on passe vraiment dans la campagne argentine.

P1090616

P1020805

Les vallées Calchaquies, nom de la route empruntée, nous fait passer notamment par tois villages. L'un d'eux fit notre bonheur puisque nous nous y sommes arrêtés pour jouer 2h au foot avec les ados du coin. Moment génial.

P1090626

On dort dans un petit village, et nous repartons vers Salta avec deux argentines que nous prenons en stop. 

P1020828

Un maginifique bus nous attend a 15h pour filer a Buenos Aires. Les 21h de trajets nous paraissent insurmontables. Mais nous avons eu la bonne idée de se faire une folie et de prendre une première classe. Très agréable. Nous avons pu dormir correctement !

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 20:52
Pour arriver en Bolivie, on est passé avec un bus des familles... en mode à l'arrache !

P1080309

Un moment, on avait un fleuve à traverser. On est descendu du bus, qui est monté sur une sorte de grande barque en bois, pour être trainé de l'autre coté de la rive ! Nous, on s'est entassé dans un mini bateau, et de nuit !

P1080308

Bref, comme pour son voisin le Pérou, nous avions décidé de ne pas nous arrêter  trop longtemps dans la capitale. En effet, la Paz ne présente pas grand interêt, sauf peût être lorsque l'on arrive de nuit en bus. La ville, très étendue, offre un spectacle de lumières impressionant et les formes qui se dessinent dans la montagne le sont tout auant (pas de photos à l'appui, malheureusement). 

Depuis que nous sommes au Pérou, nous surfons sur la vague de l'altiplano : nous sommes toujours à une altitude comprise entre 2500 à 5000 mètres. Ce qui est étrange c'est l'étendue des plaines. On se croirait au niveau de la mer. Cependant, lorsque nous fournissons un effort, nous nous rendons vite compte que nous ne sommes plus sur les plages de Kho Phan Gan ou de l'île de Pâques.  A la Paz, capitale la plus haute du monde, nous sommes quand même à 3600 mètres (et en tee shirt) !

Dire qu'en France, en ce moment, il neige, il gêle, il grêle, il pleut.... bon on va pas en rajouter !

Nous ne nous attardons donc pas à La Paz, ville en effervescence suite à la réélection d'Evo Morales, qui fait beaucoup de bien au pays.  

1ère Etape : Potosi et ses mines à 4070 mètres d'altitude ! Hé Oh, Hé Oh, on rentre du boulot...

P1080340

Dans cette mine, la plus mythique d'Amerique Latine, ce ne sont pas 7 nains qui y travaillent avec acharnement, mais bien des centaines de petits boliviens. Autrefois exploités, travaillant 15 heures par jour, payés une misère, ne voyant plus la lumiére du jour, mourant à 40 ans de moyenne en raison des gaz toxiques respirés toute la journée, les mineurs sont aujourd'hui beaucoup mieux traités. 

P1080349

C'est toujours le metier le plus dangeureux et mauvais pour la santé qui existe, mais le salaire est très bon. Autrefois exploités par des coopératives, les minneurs travaillent maintenant pour leur propre compte..... enfin, pour le propre compte de leur employeur.

P1080347

Dans la mine, on ne peut se tenir debout 
Et on n'en voit jamais le bout.
Dans la mine, où il peut faire 45 degrés,
feuille de coca rime avec santé.
Dans la mine, on y trouve argent et  zinc, 
mais rien ne reste pour les Boliviens.
Dans la mine, un autre dieu est vénéré,
car sous la terre un autre monde est né.

DSCF0352

Bon maintenant des explications claires : La Bolivie est entourée par le Pérou, le Chili et l'Argentine. Ne possédant aucun accès propre et direct à la mer, ce petit pays est exploité par ses méchants voisins. Bouhouuuuuu c'est pas gentil ça ! Résultat, elle ne peut exporter directement ses produits, dont ceux issus des mines (argent et zinc principalement). Ils sont alors revendus aux pays voisins qui en profitent pour acheter les mineraux a bas prix pour ensuite réaliser de fortes marges à l'exportation. La Bolivie ne peut alors se servir que d'une toute petite partie de ce qu'elle produit pour son artisanat.

P1080396

P1080367

P1080428qwteqwt

Voila pour la petite histoire. Nous, on rentre la dedans sans trop savoir ce qui va nous arriver. On est rhabillé de la tête aux pieds avec bottes type Aigle, combinaison affreuse mais tendance (pour le pays), casque old school terriblement fashion, lumiere avec groupe électrogène accroché à la ceinture incroyablement utile ! Oui, il n'y a pas d'électricité dans ces tunnels de plusieurs centaines de km de long !

P1080339

L'expédition s'avère beaucoup plus difficile que la promenade de santé à laquelle nous nous attendions. Le dos en a pris un coup, la tête plusieurs. Merci les casques ! On a grimpé, descendu des echelles à moitié en ruines, rampé, marché en cannard... !!!! On était pas frais à la fin de l'aventure, surtout avec les 45 degrés, l'odeur de souffre, d'arsenic et la poussière inhalée.

 P1080427

Ce qui était original, c'est qu l'on croisait  les mineurs courant derrière leur chariots (comme dans Indiana Jones), d'autres avec leur piolet en train de planter des explosifs... Leur travail est infernal. C'est incroyable de voir ça encore aujourd'hui. 

P1080358

A la fin de l'excursion, on s'est amusé à faire exploser de la dynamite dehors. Le clou du spectacle ! C'est fou la puissance d'une si petite dose de nitroglycéryne !

Petit passage par la 2ieme plus belle ville du pays juste après, et départ ensuite directement pour Sucre !

P1080327

P1080317

P1080318

2ème Etape : Sucre, so sweet !

Deux-trois nuits à Sucre nous feront le plus grand bien. Repos, balades dans une ville charmante, bons repas et même un cinéma et des popcorn !

P1080436

P1080438

P1080444

Nous arrivons dans ce charmant petit hotel tenu par une famille charmante elle aussi. Les grands parents, les parents, les enfants, tout se petit monde s'active pour rendre votre sejour agréable !

La ville est très jolie. On s´est fait plisir sur un bon restau français dont les murs décorés nous rappelaient nos boutiques françaises si typiques :

P1080449

A part ça, rien de spécial à raconter...

Ah si !!! Voici le bureau de change de la ville ! Mythique !

P1080459

3ème étape : Uyuni, so salty !!!!!


On l'attendait avec impacience. On a souffert pour y arriver : 12 heures de bus dans la journée (d'habitude c'est la nuit), sur une route à peine praticable. C'était dur. Heureusement, le paysage était magnifique sur la route. 

Copia de P1080468

Copia de P1080479

On arrive dans une ville au milieu d'un vrai désert. On se demande ce qu'elle fait la. La dizaine de rues suffit pour en faire un point de ralliement incontournable pour une excursion dans le salar. Hotel miteux, sâle, avec un tout petit filet d'eau dans la SEULE douche commune pour les 30 chambres ! 

Depart le lendemain matin pour une aventure qui sera inoubliable. Nous partageons notre 4x4 avec deux Australiens de Melbourne (Andrew et Tom) et Rica, une Allemande d'une quarantaine d'années.

P1080957

P1090004

Les deux Australiens sont au top du top, on sympathise vite avec eux. Ils vont d'ailleurs nous donner des cours particuliers d'anglais pendant les trois jours de trip ! On a enrichit notre vocabulaire de mots utiles avec eux !

Nous nous arrêtons d'abord sur une décharge................ de ........ vieux trains. En plein milieu du désert, gisent des carcasses de vieux trains de commerce et de voyageurs. Très sympa le concept cimetière de tchoutchous !

P1080544

P1080562

P1080540

P1080558

Après, on roule vers l'inconnu. On tombe sur un hotel complètement fait de sel, au beau milieu du désert.... de sel justement !
 
P1080604

P1080625

La, on peut commencer à se régaler en photos effet-d'optique... plus ou moins réussies !

P1080702

MEMO0023

P1080710


P1080751

Direction l'île des pêcheurs. Ile perdue au beau milieu du magnifique désert blanc. La particularité de cette île, est qu'elle est entièrement colonisée par les cactus ! Très original, avec vue sur une immensité qui laisse sans voix.

P1080660

P1080657

P1080651

P1080674

P1080686

MEMO0005

Re-séance de photos concept :

P1080718

P1080747

P1080722

P1080733

On se retrouve ensuite pour la première nuit dans un village paumé lui aussi. Ambiance très cool dans notre petit groupe.

P1080741

Lever 6h30 du matin et découverte de multiples lagunes habitées par des centaines de flamands roses ! Magnifique, encore une fois.

P1080774

P1080919

P1080873

P1080948

P1090119

P1090101

On traverse un autre désert, et on tombe sur un gros rocher d'origine volcanique, ayant la forme d'un arbre ! Sympa !

P1080980

P1090022

P1090037

P1080913

P1020636

P1090035
Le clou du clou, c'est la lagune colorée, en fin de journée. Sa couleur rouge issue d'une activité géologique rend le lieu exceptionnel. Lamas et flamands viennent ajouter encore plus de mythe à cet endroit ! 

P1090090

P1090149

P1090095

P1090128

P1090254

P1090104

P1090141


Beau coucher de soleil ..

P1090154

Soirée encore très sympa mais courte, puisque le reveil du 3ème jour est à 4h00 !!! Il fait encore nuit à cette heure la. Le but : arriver aux geysers pour le lever du soleil, à 4870 mètres d'altitude. C'était génial !!

P1020648

P1090205

P1090215

Après encore un ou deux beaux points de vue, le voyage au pays du rêve s'arrête par une baignade à 7h du matin dans des sources d'eaux chaudes naturelles, le long de lagunes somptueuses !! 

P1020657

P1020655

P1020667

P1020676
Quelle diversité en 3 jours !! Toutes les demi-heures de voiture, le paysage changeait complètement pour offrir des points de vue hors du commun ! On quitte nos deux potes Australiens. On reverra surement Andrew à Buenos Aires.

Après tant de sensations, nous finissons le tour sur la frontière Chilienne. Nous décidons de passer alors par San Pedro de Atacama avant de rejoindre l'Argentine. 

4ème étape : San Pedro de Chili, petite bourgade à la frontière Bolivienne

San Pedro, c'est beau c'est mignon. Mais c'est touristique aussi... mais c'est cher aussi... mais y'a pas grand chose a y faire... 2 jours de repos après Uyuni ca suffit !

P1090249

P1090251

P1090240

P1090236

Direction Salta en Argentine ! A nous la bonne viande !!!!!!!!! 
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 23:17

Buenas dias señores y señoras,

Bienvenidos a Perú, pays des bonnets péruviens, des écharpes en Alpaga, du poulet à la plancha accompagné de ses fameuses papas (frites pas cuites),  arroz (riz) et ensalada (salade et cruidites, distributeurs gratuits de touristas !)...

Serieusement, le Pérou, c'est beaucoup plus que ça. En deux semaines (un peu moins) nous avons pu avoir plus qu'un apperçu de ce magnifique pays, grâce à nos bus de nuit préférés qui nous font gagner un temps fou.

Arrivée à Lima le 23 au soir .......... départ de Lima le 24 dans la journée ......

Oui..... bon.... on nous a conseillé de zapper cette ville sans grand interêt. No comment....

1ère Etape : Paracas, sa reserve naturelle, ses dunes de sables. We love to buggy buggy !

Paracas, c'est notre première vraie destination péruvienne. La ville n'a aucun interêt, puisqu'elle a récemment été partiellement détruite par un tremblement de terre. En revanche, nous avons pu profiter de son merveilleux environnement.
La réserve naturelle est magnifique. Nous nous retrouvons au beau milieu d'un désert au bord de la mer. Des falaises impressionnantes, des plages de sable rouge, des rochers immenses sortant des eaux...



Bon ça, c'est notre guide... impressionnant lui aussi !







Depuis notre depart, c'est la première fois que nous voyons ce genre de paysage. Resultat, nous sommes très content de cette première experience au pays des incas.



Le déjeuner au minuscule port perdu dans le desert nous a charmé, grâce à la dégustation de crustacés et poissons pechés du matin.... un régal !





L'hymne de paracas est certainement ¨ We love to buggy ¨ ! En effet, l'activité phare de cette ville se situe dans ses dunes de sables. On en voit à perte de vue. C'est magnifique. On se croirait dans Tintin et le crabe aux pinces d'or ! Dans ces dunes, on prend une sorte de voiture tout terrain (le buggy), et on dévale les dunes à toute allure !






Les sensations sont géniales, c'est digne d'une bonne attraction de parc ! On a même essayé le sand board, sorte de surf sur le sable !  





L'apres midi, nous avons visité les tombes incas ! Les corps sont momifiés, disposés vers l'Est et en position foetale afin de représenter la vie nouvelle après la mort ! Charmant !!



Journée bien géniale, on doit déjà faire nos sacs pour notre deuxième destination : Nasca !

2ème étape : Nasca, ses lignes incas, ses mystères...

Il faut savoir une chose que tous ceux qui ont voyagé en Amérique du Sud savent déjà : tous les trajets se font en car, qu'ils durent 6 ou 18 heures ! Résultat, les compagnies de bus sont assez confortables. Nourriture, boissons, bons films... bon..... ça c'est dit.........

Nous arrivons à Nasca avec notre vol en avion pour survoler les lignes déjà réservé. C´est pratiquement le seul intéret de la ville. Nous nous dirigeons vers l'aéroport local pour prendre notre petit coucou à hélices.



D'abord, un peu d'histoire. Enfin..... d'hypothèses historiques !
Les lignes de Nasca sont de grandes représentations de symboles ou animaux sacrés, gravées dans la terre, et visibles du ciel. Par exemple, le Condor, animal sacré des incas représentant le ciel et le monde des dieux, est l'un des symboles visibles dans le désert de Nasca.
Ce qui est assez incroyable, c´est que les incas ont dessiné ces symboles dans le sol sans jamais en voir le résultat... à part s'ils savaient voler....



Ces lignes étaient uniquement destinées aux dieux. Elles avaient pour but de demander aux dieux de proteger leur terre et de leur demander de la pluie pour leur agriculture.
D'autres péruviens de l'ancienne génération tentent de faire croire aux touristes que les extras-terrestres sont venus faire ces dessins...... Nous vous avouons que nous ne savons pas trop qui croire....

Bon en deux mots, le tour en avion était bien, amusant et assez nouveau pour certains.... mais les lignes sont assez décevantes. On les voit, certes, mais elles ne paraissent pas si grandes que ça d'une part, et ne se voient pas très bien à cause du faible contraste de couleurs d'autre part. Bon sympa, mais on aurait pu éviter...
Nous sommes devenus très exigents nous !

3ème etape: Arequipa, son centre historique, son canyon de colca, ses condors, ses deux jours de repos !

Depuis que nous sommes au Pérou, nous ne sommes pas restés plus d'une nuit dans une ville, et nous avons déjà pris 3 bus assez fatigants... Quelques jours à Arequipa nous feront le plus grand bien !

Stan a d'ailleurs très vite sympathisé avec la police locale !



La ville est vraiment très sympa. Les immeubles sont en bon état, de toutes les couleurs et ont un style datant de la colonisation espagnole.





La place centrale (plaza de armas) est l´une des plus belles places du Pérou.




Nous débarquons dans un hotel au top du top, ou tous les voyageurs se retrouvent dans le petit patio pour des apéros improvisés, des cocktails locaux faits par les gérantes... Nous sommes acceuillis comme à la maison... c'est d'ailleurs le nom de l'hotel ! (like home). Le soir, les gérantes nous font découvrir les bars du coin avec tous ceux de l'hotel qui étaient motivés.





Nous avons rencontré entre autres un anglais et un français.
Laissez nous vous parler en quelques mots du français : Fred, 41 ans, parcourant l´Amerique du sud en velo, seul... Au bout de 5 min de rencontre, il nous raconte qu'il s'est marié avec une Brésilienne il y a quelques mois et qu'il avait décidé de s'installer là-bas. Jusque là, tout est normal... Mais il enchaine en nous disant qu´elle est partie au bout d'un mois et demi pour vivre ....... en France.... à Paris.... alors que lui veut rester au Brésil... c'est ce qu'on appelle un big misunderstanding ! ¨Elle a pété un boulon¨ qu'il disait ! Bref, il nous a bien fait marré avec toutes ses histoires. Il lui est tout arrivé, mais alors tout ! Et il connait aussi tout ! Bref, un mythe !

Le voici d'ailleurs a droite sur la photo !



Stan et Fred décident de se faire une excursion de 2 jours au canyon de Colca, principal activité touristique en dehors de la ville. Le pauvre Yoyo doit rester se reposer un ou deux jours, ayant trop abusé des avions et autres sauts en parachutes, ce qui lui a vallu une belle autite.

En deux jours, nous avons vu de nombreux paysages et  villages différents. Ces deux jours étaient vraiment super sympas. Nous sommes montés jusqu'à 5000 mètres de haut, passage obligatoire pour arriver au canyon, à 4 heures de route en terre d' Arequipa.





Pour bien respirer, nous devons mâcher les fameuses feuilles de coca ! Elles permettent de mieux supporter l'altitude et ont des vertues médicinales contre le mal de crâne ou de ventre ! Nous découvrons d'ailleurs le maté de coca, une infusion avec ces feuilles au gout assez amère.
Après plusieurs arrêts pour admirer les lamas et alpagas en pleine nature, les montages, les villages, nous arrivons enfin au canyon le deuxieme jour.











L'intérêt du canyon, bien qu'il soit le plus profond au monde, réside plus en la présence de ses majestueux habitants : les condors ! Avec 3.50 mètres d'envergure, le condor est le 2ème plus grand oiseau au monde. Nous avons eu la chance de les voir, alors que la saison ne s'y prete pas vraiment (nidification des bêbêtes). Magnifique et impressionnant, nous les avons admiré três tot le matin au niveau de la fameuse croix du condor, lieu mythique.









Nous avons oublié de vous préciser que le soir, Stan et Fred se sont fait embarquer pendant le diner, dans les danses locales... Pas de chance, sur 50 personnes dans le restau, c'est tombé sur Stan au début.



Mais la palme d'or revient à Fred qui a dû, au moment du dessert, revetir les habits locaux et danser d'une manière assez.... étrange. Apres avoir mimé le vol d'une orange empoisonnée, il devait s'allonger sur le sol et se faire fouetter par les villageois... sympa...



Pendant ce temps, Yoyo se repose tranquillement a Arequipa avec nos nouveaux amis de l'hotel :
Restau sympa en dehors de la ville ( et loin des touristes!) ou il a pu gouter du ........................ cochon d'inde !


Yoyo a profite de ces 2 jours pour oublier son francais avec Ben le British!
Chacun sa patte!



Vue sympa du restau sur le Misti, volcan culminant a 5900m ...



Visite ensuite du musée de Juanita, célèbre momie, vieille de 500 ans, retrouvée en chair et en os, congelée dans la montagne et en parfait état !


Retour a Arequipa avec plein de bons souvenirs et plein de bonnes rencontres !

4ème étape : Cuzco, ses ruines, sa ville dans la montagne, son fameux machu picchu !

La ville est construite dans les montagnes, ce qui la rend encore plus charmante. La aussi, la place est magnifique. Nous n'avons que trois jours devant nous pour visiter la ville et voir le Machu.



Nous nous organisons bien, ce qi nous a permis de voir les ruines plus importantes et de se balader dans la ville le premier jour, aller à la vallée sacrée le deuxieme, et enfin, le picchu le dernier.

Nous avons pris le fameux train pour aller jusqu'a Agua Calientes, ville de depart pour le Machu Picchu. On l'a fait de nuit... donc bon, rien d'exceptionnel ! Lever à 5h du matin pour être les premiers à gravir le Waynapicchu, montagne qui permet d'avoir une vue imprenable sur le Machu Picchu. Nous arrivons donc les premiers en haut, après une ascension pas facile. Au debut, nous ne voyions que les nuages, mais ils se sont dissipés rien que pour nos yeux ! Quelle vue ! Quel KIFFFFFFFF !!! C'est mieux que sur les photos ! Ca vallait le coup de mettre le reveil si tôt ! Apres, nous avons visité les ruines du machu Picchu.







Sur cette photo, vous pouvez voir au fond le waynapicchu, montagne que nous avons monté !





Nous repartons le soir même en bus de nuit pour Puno !

5ème et dernière étape : Puno, son lac titicaca, ses iles, sa nuit dans une famille locale !

2 jours une nuit. Voila le menu de notre excursion ayant comme ville de depart Puno, au bord du fameux lac Titicaca. Nous passons une nuit sur une ile, Iamanteca, dans une famille locale. Pas d'électricité, cuisine à l'ancienne, au feu de bois et éclaire a la bougie... immmersion complète dans cette adorable famille de 4. Avec 2 enfants, ils recoivent 2 fois par mois des touristes.







C'est génial de se retrouver immergé l'espace d´une soiree dans une famille qui ne vit que de son agriculture et du tourisme. La nuit fût réparatrice, puisque nous n'avions dormi qu'une quinzaine d'heures lors des trois derniers jours !

Nous avons pu visiter 2 iles (imanteca et taquile), ainsi que le groupe des iles d'Uros, iles artificielles très jolies mais cash machine pour ses habitants ! Un peu trop touristique à notre gout ! Ca faisait un peu village reconstitué ! Les enfants connaisaient tous des chansons dans toutes les langues pour nous soutirer quelques soles, la monnaie locale !!



Nous goutons avec plaisir la banane locale, sorte de grande herbe à peler, sans gout mais riche en vitamine d'après les Uros !





La aussi, nous avons fait des rencontres bien sympa. Le groupe mêlait hollandais, portugais, espagnols, français, anglais !



Retour à Puno ou nous assistons par hazard a un defilé dans la rue ! Pas de mode bien sur ! Une sorte de quermesse d'école...

Nous passons notre derniere nuit a Puno avant de rejoindre la frontiere Bolivienne ! Notre première étape, La Paz, annonce une bonne première expérience : la route de la mort ! 3 H de descente en vélo !

Nous repartons du Perou avec d´excellents souvenirs pleins la tête, des bonnets et écharpes pleins les valises et des coups de soleils pleins sur le visage ! (merci les 3h de bateau) !


 


Partager cet article
Repost0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 23:14

En Nouvelle-Zelande, nous avions 12 heures d'avance sur notre bon referenciel français. Sur l'ile la plus perdue au monde, nous avons 6 heures de retard !!!!!! C'est fou cette histoire de decalage horaire ! Ca nous fait d'ailleurs souvent des discussions interminables pour essayer de comprendre tout ca parfaitement !
Bref, tout ca pour dire que nous sommes partis le 18 novembre d'Auckland a 17h, arrives a Santiago le meme jour a midi, pour arriver sur l'ile des moais a 22h, malgre nos 23h de trajet au total !! Sympa non ??

Resultat, on sent bien le decalage horaire pour une fois..... nous qui etions fiers de ne pas l'avoir ressenti jusqu´ici ! 

Voila d´ailleurs le seul avion qui peut arriver sur l'ile !



On arrive a l'aeroport de l'ile, qui ressemble plus a une petite gare pour autobus. On nous accueille avec des colliers de fleurs fraiches, ce qui n'est pas pour deplaire au toutou de base. Etions toutous nous aussi, nous aurions adore cette petite intention de notre hotel.... je dis bien aurions !! Parceque en fait, nous, et ben on en a po eu........ c'est vraiment pas cool ca !

Bref, apres une bonne nuit reparatrice, nous louons un 4x4 parcequ'on aime bien se la peter (en fait y a que ca a louer comme type de voiture...), et nous partons a la decouverte de l'ile sous un temps.......................................... degueulasse ! C'est dommage pour les premieres impressions mais heureusement le temps s'est bien degage en fin de journee. La mitrallette a pu se mettre en place (les photos).

L'ile n'est pas bien grande, mais regorge de nombreuses surprises que nous avons pu decouvrir par differents moyens :
- 4x4,


- quad,




La, vous voyez Yoyo avant de se prendre cette belle eau boueuse en pleine poire.....

............ et le voici apres ! Enjoy !





- velo,

- cheval ! Pas forcement agreable pour le dos et le derriere, mais tres sympa, surtout au galop (petit je vous rassure)





Crateres immenses, Moais bien evidemment (on va y revenir), falaises, etendues sauvages splendides, routes defoncees en terre, chevaux sauvages...du bonheur en barre chocolatee !







Sur l'ile, il y a des moais partout, et dans differents environnements et positions.

Voici les moais a la plage...





Le moai seul et sans famille au grand air campagnard....



Les moais plantes dans le sol.... et a la montagne...... 





Alors, d'abord on va enlever toutes les suspicions, interrogations et faux ragots que l'on peut entendre en France. On va aussi casser peut etre un mythe..... oulalaaaaaa, moment grave, important ! Roulement de tambours........

Les moais ont ete construits sur l'ile et avec la pierre de l'ile !!!! Ils n'ont pas ete transportes mysterieusement !

Pour vous donner une preuve qu'ils ont bien ete construits sur l'ile, voici maintenant les moais qui n'ont pas ete termines....



En fait, a la base, l'ile a ete investie par des polynesiens. Il y avait environ 9 tribus qui se disputaient des bouts de l'ile. Chaque grande famille (ou tribu), a la mort de l'un d'entre eux, construisait une statue geante dans le but de proteger le reste de la famille. Ces statues, taillees d' un seul bloc dans la pierre de la carriere de l'ile, sont les fameux moais. Les moais se datent entre les annees 400 et des brouettes et 1200, selon la bonne vieille methode au carbonne 14. Merci la precision de la methode !! En ces incertitudes temporelles, reside tout le mystere de l'ile. On peut donc trouver a certains endroits, 15 moais geants d'une meme famille, cote a cote. Impressionant !

Donc, voici maintenant les moais en vacances en famille.....







Au bout d´un certain temps, les gueguerres entres les tribus etaient trop importantes pour pouvoir gerer correctement cette "ile-uscule". Apres certaines reunifications, il n´en restait alors plus que 2 ! Pas bete !!! mais pourquoi pas une seule ??? problematiques contemporaines..........
Chaque annee locale, il y avait des sortes de jeux olympiques pour determiner quelle tribu etait la gardienne de l'ile. 

 

Voila voila... si vous avez des questions, n'hestitez pas a nous contacter, nous nous ferons une joie de vous repondre ! C'est une blague biensur !

 

Bref, l'histoire entre les tribus est assez sympa. Ce qui est sympa aussi, c'est de savoir que l'ile de Paques est une sorte de vache a lait en termes d'image pour nos amis Chiliens. L'entente entre les locaux (les Rapa Nui) et les Chilens du continent est cordiale. Les Chiliens ne peuvent pas etre proprietaires de quoique ce soit sur l'ile, ils sont perçus comme des gringos, des etrangers, et ne sont donc pas necessairement les bienvenus. En revanche, el gobierno du chili acceuille les Rapa Nui sur le continent en leur deroulant le tapis rouge et en leur offrant  l'universite et le billet d'avion ! Les Chiliens ont un peu la haine.....

Apres 4 jours bien remplis, nous refaisons deja notre packtage et allons nous envoler pour Lima !

Merci Rapa Nui !

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 23:00
4318,

C'est le nombre de kilomètres que nous avons parcourus lors de nos 13 jours de camping car (merci yoyo, seul conducteur).

1000 dollars néo-zélandais,

C'est le prix de la dizaine de pleins d'essence dont on aura eu besoin pour les parcourir.

7,

C'est le nombre de nuits que nous avons passe dans un camping (avec douches, électricité, recharge d'eau et des batteries de ipods a la clé)

5,

C'est le nombre de nuits ou nous avons dormi a l'arrache (parkings, champs, impasses, poubelles...)

Wouaooooo,

C'est le mot qui a été le plus employé tout au long du voyage : sur la route, sur les sites a visiter... partout.

Incroyable, magnifique, époustouflant, inoubliable

ce sont les mots qui caractérisent le mieux nos deux semaines ici.

1ere partie : la North Island, ses plages, son activité géothermique et ses paysages pittoresques  

Voici la carte de l'ile du nord, notre première destination puisque nous atterrissons a Auckland.



Nous passons deux nuits a Auckland, mais un vrai jour plein. La ville n'a pas
grand intérêt, on ne se le cache pas. Petite, mochtouille, quelques rues sympas mais qui se comptent sur les doigts des pieds. On a un peu flâne et profite de nos deux soirées pour tenter l'aventure des nuits festives néo-zélandaises. Nous avons aussi été chaleureusement invite dans un très bon restaurant  par des amis des parents de Yoyo, qui nous ont donne beaucoup de bons conseils pour choisir nos destinations.




Et voila ! On a enfin trouve une enseigne au nom du Stanou national !! Bon, la c'est une rue ! C'est deja pas mal !



Nous attendons avec impatience de prendre notre camping-car et de commencer la vraie aventure.

Ca y est. Nous y sommes enfin. Nous sommes étonnes par la fonctionnalité de notre bolide !! On aura de la place, c'est bien foutu pour ranger les courses ! Ce sera pas un champs de bataille.... enfin pas aussi rapidement que ce qu'on pensait. 








Nous filons directement  sur la cote Est, au niveau de la péninsule des Coromandel. Déjà, le paysage pour y arriver est magnifique. Ici, le mouton est l'animal de prédilection des agriculteurs (il y en a d’ailleurs plus que nos amis neo-zelandais). Les petites vallées vertes sont pleines de bestiaux qui nous font bien envie pour le diner !!



Les panneaux routiers sont souvent assez inventifs, et meme dissuasifs !  On a pas ca chez nous, ca serait peut etre une bonne idee !!




On se rend compte que finalement, on va visiter le pays en faisant de la route. Il n'y a pas d'autoroute dans ce pays, que des petites routes de campagne, de montagne ou des nationales. Alors on s'arrête très régulièrement pour admirer les paysages, des points de vue magnifiques ou pour pique-niquer
sur le pouce !!



La péninsule des Coromandel se résume en quelques mots et activités :
- des plages de sable blanc superbes







- la Hot water Beach. Ca, c'était bien sympa et ludique. Il y a un endroit, ou, a marée basse, on peut creuser notre propre SPA. Oui oui c'est bien vrai !! On arrive avec nos pelles (que l'on loue, évidemment. Business is business !!) et on se rend compte que de l'eau brulante
sort du sable car juste sous nos pieds (enfin pas juste en dessous, mais plus bas), il y a une activité géothermique qui nous permet de nous relaxer dans nos propres baignoires éphémères.

Ci-dessous, le shema, pour les passionnes !



Il fallait creuser au bon endroit, sinon c'était trop chaud..... ou trop froid ! La plage était vide, sauf a l'endroit de la source d'eau chaude !!







A cet endroit précis, il fallait défendre son petit bout de terre pour sauvegarder sa baignoire tant convoitée ! Apres quelques coups de pelles, nous avons donc pu nous relaxer une bonne heure. Vraiment un excellent souvenir !

Nous reprenons la route vers Rotorua, coin d'une activité volcanique et géothermique incroyable.
Le matin, nous filons sur le site de Wai-O-Tapu (c'est du Maori
, ne cherchez pas).
Le site est magnifique : soufre, silice, arsenic, oxyde de fer, carbonne, manganèse...tous ces termes assez barbares permettent de mélanger odeurs, sons et couleurs fascinants
. Cratères avec du pétrole bouillonnant au fond, geysers, piscine de champagne fumante, lac rouge et jaune... époustouflant.












Nous roulons vers Taupo et son immense lac. Nous voyons au loin des montagnes et anciens volcans enneiges. Le camping car nous y emmène et on voit donc de plus pres ces montagnes magnifiques, avec leurs neiges éternelles.





Nous arrivons enfin a Wellington pour y passer la nuit et prendre le ferry qui nous emmène dans l'ile du sud le lendemain. En trois jours au nord (2 jours pleins), nous avons parcouru plus de 1000 kilomètres !!

2eme partie : La South Island, ses plages, ses lacs, ses glaciers, ses fjords, ses sports extrêmes !



Apres 10 minutes de voiture, nous tombons sur une route somptueuse qui longe la cote Est. On s'arrête tous les km pour faire des photos !!



La plage de sable noir et la mer  turquoise a récolte toutes nos faveurs!



A quelques encablures, il y a un panneau routier qui nous annonce la présence probable d'otaries ou sortes de lions de mer pouvant traverser la route... Surréaliste ! Et ben, 10 mètres plus loin on en voit se prélasser sur les rocher. La, évidemment on arrête la bête (le camping car, pas l'otarie !) et direction les rochers pour une séance photos-mode gratos.



On se régale ! En approchant de trop prêt, on les voyait ouvrir leur grande gueule et pousser des bruits peu raffines ! C'était impressionnant !



Direction cette bonne vieille Géraldine pour y passer la nuit. Attention, Géraldine, c'est le nom d'une ville ! Pas de méprise hein !!
Avant de reparler de ce qu'on a vu, on va aussi vous raconter en quelques mots comment on l'a vécu : motivation au top du top, musique a fond dans le camping car (on en réveillerait nos pauvres moutons),lever 8h du mat, coucher pas trop tard pour profiter des journées, émerveillement de chacun a chaque tournant sur la route avec ce fameux mot : wouaaaaooooo !!

Apres la recharge de nos batteries et de celle de nos MP3 chez Gégé, nous filochons vers Wanaka, capitale du skydiving (du saut en parachute quoi).

On s'arrête avant au lac Tekapo, magnifique, avec une couleur d'eau impressionnante.






On arrive a Wanaka, la aussi y'a un lac.

 

Stan est parti mediter !


En fait, dans ce pays, a chaque endroit, y a au moins un truc beau qui mériterait d'y passer, voire de s'y arrêter. Difficile de faire des choix quand on a que 13 tout petits jours devant soi.
Bref, on arrive a Wanaka. Stan et yoyo veulent se lancer pour le grand saut. Trop tard, c'est ferme, faut attendre le lendemain !!! Mais ils ont pu réserver quand même. La nuit va être courte pour eux, le stress monte quand meme un peu.

On essaye donc d'evacuer le stress en faisant des petits sauts !!

 

Attention !!!!!!!!! On a cru voir un Yoyo passer !!.................... en boulet de canon !
!


Fred n'est pas trop chaud a l'idée de se lancer lui aussi, mais finira par craquer….. plus tard !!!

Le lendemain, le 10 novembre, c'est le grand jour pour les deux zozos qui partent a la conquête du ciel. 4000 mètres de haut, 200 km/h en chute libre pendant 45 secondes, 5 min de parachute pour finir.... tout ca dans un cadre exceptionnel. Ils prennent l'option film et photos pour immortaliser ce moment.

Et voila ce que ca donne :











On part ensuite vers les fjords. La route est toujours aussi belle. On passe par les montagnes qui ont servies au décors du film "le seigneur des anneaux"


.

Arrives au Fjords, on se rend assez vite compte que c'est pas le genre de paysage que l'on préfère (montagnes vertes et lac genre pette maison dans la prairie ou alpes françaises). C'est très beau et reconnu comme l'un des plus beaux endroits pour des journées entières de marche. N'ayant pas vraiment le temps, on décide de remonter directement vers la glaciers.

On est obliges de passer par Wanaka pour les rejoindre. Et la Fred s'est lance pour le grand saut lui aussi !!!







On a tous les trois adore les sensations, et le stress n'était au final pas si intense que ca, puisque nous étions complètement pris en main par notre instructeur qui saute avec nous et ouvre lui même les parachutes et nous dirige. C'était une expérience inoubliable pour nous trois !

Nous arrivons ensuite aux glaciers (Fox glacier et Franz Joseph glacier), qui fondent a vue d'année (pas d'œil, quand même pas !!).




Encore des différents paysages ! Ce qui est incroyable dans l'ile du Sud, c'est qu'il y a une énorme diversité dans les paysage : parfois très verts, parfois sec et arides voir désertiques, de la neige, de la glace, des plages turquoises, de la jungle...

On a quand meme eu une petite galere avec le camping-car, et nous tenons a vous la faire partager ! On va se faire nos petits sandwichs quotidiens sur une belle plage..... on est trop flemmards pour y aller a pied, donc on decide de poser le camping car au plus pres de la plage.... enfin................... sur la plage meme ! Pendant notre delicieux repas (qui commencait a etre repetitif : pain de mie, jambon, fromage, pastrami et cornichons pendant 13 jours !), yoyo dit : " j'espere qu'on ne va pas s'ensabler en repartant !" Personne ne reagit a cette remarque !!
Et ben, banco, au moment de repartir, on est coince de chez coince ! On pensait s'en sortir en 5-10 min en creusant un peu et applatissant le terrain... et ben pas du tout ! Deux heures plus tard, avec l'aide de locaux adorables, nous avons pu sortir du bourbier dans lequel nous nous etions betement fourre !! Un tres bon souvenir malgre tout !





On repart ensuite vers Picton, ville du ferry pour rentrer sur l'ile du Nord. Nous passons par la cote Ouest, puis par le centre du pays, pour arriver a Kaikoura, ville des baleines. La mer est très profonde a ce niveau de l'ile, car il y a une faille très proche des cotes. Il y a donc beaucoup de baleines proches des cotes. Pratique pour aller jeter un coup d'œil en hélico. C'est ce que Fred a fait. Il a vu une bonne grosse baleine d'une bonne vingtaine de mètres ! Sympatoche !







Retour au nord, avec un stop a Wellington puis a Waitomo, pour voir les grottes. Tres impressionnantes, cette région regorge de .............. gorges justement, et de grottes plus immenses les unes que les autres.







Voila, c'est déjà fini..... bouhouuuuuuuuuuuuu..... on est triste de repartir déjà ! C'était amazing, awesome meme, ces deux semaines ! On vivait dans notre voiture, a l'étroit, mais c'était marrant. On pouvait même faire notre petite cuisine dans le camion, pardon le camping-car !!!

Dernier petit coucher de soleil magnifique......



Nous vous recommandons sincèrement de visiter ce pays a la moindre occasion, sachant que la meilleure façon de le visiter est de le faire en mode road trip, ou on a pas trop le temps de se poser si on veut tout faire.
Pour preuve, nous avions prévu d'aller dans le Northland, au nord de l'ile du nord, pour nager avec les dauphins.... pas eu le temps... dans le c.. lulu !!!

Au fait, nous fêtons nos trois mois (de voyage....) le 18 novembre..... dans l'avion !!! Direction maintenant Rapa Nui et ses œufs, puis deux mois d'Amérique latine !!

A nous les sombreros, la tequila, el sol y la coronaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!! Arrrrrrrrrrrriba ! 
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 08:16

En franchissant les portes de l'aeroport de Sydney, nous sommes agreablement surpris par la temperature : Il fait agreablement doux et le ciel est bleu, sans un seul nuage ! Ca change de la chaleur moite asiatique !

Nous retrouvons immediatement les amis de yoyo (Paulo, Thomas et Julien) dans la city de Sydney, coeur de la ville, quartier d'affaire qui bouge pas mal.

Voila notre backpacker : une vraie usine !

 

Nous enchainons directement sur un resto qui nous rappelle a nos plaisirs europeens : de la viande rouge, un gros steak de 300 grammes !! Miam Miam ! Ca change des Pad Thai et fried rice with chicken or pork !!





Ici, tout le monde t'appelle budy, mate, guy... Ils te disent "How are you mate ?" au lieu du simple bonjour. Tres friendly, meme si parfois, on ne sait pas trop quoi repondre a cette question, qui devient dans ce contexte assez impersonnelle. Bref, bienvenue au pays des kangourous, des hommes muscles, blonds et bons surfeurs ! CHOC CULTUREL APRES L'ASIE !!

Deuxieme choc : les prix ! on retrouve nos bons vieux prix francais, a quelques cents pres ! Meme avec le taux de change favorable, l'addition est souvent difficile a avaler..........beaucoup plus difficile que leur viande !!





La visite de la ville repond a nos attentes : Opera, port, grandes rues qui melangent plusieurs styles : tres moderne avec de grands buildings a l'americaine, 19eme avec de vieux immeubles en brique rouge a la New Yorkaise (ou a l'anglaise, au choix), et petites maisons de toutes les couleurs dans certains quartiers comme Paddington.











Nous faisons un arret au zoo des bebetes australiennes : cet endroit reunit toutes les bebetes que l'on peut trouver dans le pays : insectes, serpents, araignees, les fameux kangourous, koalas (qui passent leur vie a pioncer), et especes de gros rats, matine de kangourous... on y reviendra tout a l'heure !
Bref, on s'est beaucoup amuse a les decouvrir, tout en esperant ne les voir qu'a travers une vitre bien blindee !






Voici enfin le moment tant attendu : l'arrivee du camping-car que Thomas et Julien sont alles chercher en peripherie de la ville. Ce gros monstre en pleine ville ne passait pas inapercu !
C'est partit pour 8 jours de balade. En entrant dans le camping car, nous sommes agreablement surpris du confort et de la fonctionalite de la bete. C'est vraiment le luxe : four, micro-ondes, plaques au gaz (meme a paris on n'a pas ca!!), congelo... Y a meme la tele et le lecteur DVD !!! Bon, ok, on ne s'en est pas servit une fois, mais bon...





Direction les Blue Mountains pour la premiere etape. Les balades sont sympas et les paysages assez impressionnants.








Apres une premiere nuit, nous partons pour Melbourne. A environ 1000 bornes, nous decidons de faire le trajet en 2 fois, histoire de passer par la great ocean road. La route est tres tres belle, nous faisons donc plusieurs arrets pour observer les plages et leurs surfeurs.





On croise souvent des panneaux assez insolites, comme celui du kangourou qui souleve une voiture a lui tout seul.



Yoyo nous a gratifie d'une belle moustache durant une journee !


Nous dejeunons avec notre table et nos chaises de camping bien pratiques !



Nous arrivons ensuite a Mebourne, ville vraiment tres tres sympa, tres agreable. Les australiens la considerent comme la ville la plus "in" et la plus chic de l'Australie. Nous confirmons que les gens sont plus soignes et que les soirees sont plus classes.





Voici la vue de Melbourne lors du coucher du soleil... assez sympa non ??



Nous reprenons ensuite la route pour la Tasmanie. Une nuit en ferry pour y arriver. Quelle bonne idee d'organiser une etape sur cette ile ! L'endroit est a couper le souffle. Les paysages sont completement differents de tout ce qu'on avait pu voir avant. Le sol est recouvert de mousse epaisse, ce qui rend la marche tres agreable. Il fait froid. C'est la premiere fois que nous mettons un pull dans la journee ! Cette fraicheur est tres agreable.






Nous nous sommes focalises sur une partie de l'ile, la reserve des Cradle Mountains.







Autre surprise : les animaux sauvages sont nombreux sur cette ile. Nous avons la chance d'en voir.
La premiere bebete etrange que l'on a vue etait un wombat, sorte d'enorme castor plus trapu, ayant un peu du mal a se deplacer, n'ayant pas l'air tres fute, voir tres empote. Il faisait aussi penser a un mini ours, ce qui rendait vraiment mimi cette grosse boule de poils !





L'autre animal etait un petit marsupial (famille des kangourous) : mini Kangourous a la tete de rat.... se deplacant en sautant ! Tres amusant ! Plus docile qu'un wombat, il se laissait approcher en echange de nourriture.





Nous faisons deux jours de marche dans les montagnes et forets. L'endroit est magnifique. Nous tombons sur un lac superbe, entoure de montagnes. Les couleurs sont assez incroyables, avec les touffes d'herbes de differents verts. On est vraiment into the wild, avec personne autour de nous. Que du bonheur !




Nous repartons de cette ile avec une excellente impression, et a la limite, de la deception de ne pas rester plus longtemps. Retour a Melbourne, mais pas pour longtemps, puisque nous enchainons directement notre retour vers Sydney, avec une longue pause dans la journee pour profiter des rayons de soleil et d'une bonne douche a l'eau froide !









Il ne nous reste que deux jours a Sydney en compagnie de nos trois vacanciers, qui repartent apres pour leur boulot parisien (hehehehehehehe !!!).
Nous fetons dignement  l'anniversaire de yoyo le 29 octobre. Le gateau en forme de donuts ne pouvait lui faire plus plaisir !
Nous profitons de notre retour a Sydney pour aller voir LA plage mythique de la ville : Bondi Beach. Tres belle plage avec de bonnes vagues pour les surfeurs. La bas, le culte du corps est pousse a l'extreme. Pas un homme ne fait pas moins de trois fois notre largeuur, et sont tatoues sur une bonne partie du corps.





Pour leur dernier jour, certains se sont essayes au surf, en prennant deux heures de cours avec une monitrice (ca devait etre Anne Laurancin.... pas de chance, c'etait pas elle !!)






Nous devons deja quitter Tom, Juju et Paulo... ca va faire un vide de se retrouver trois. Nous en avons profite a fond, et l'experience du camping car nous a donne un apercu de ce qui nous attend pour la Nouvelle Zelande, ou le road trip durera 12 jours !

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 06:29

Derniere destination asiatique et nous partons ensuite pour un mois d'oceanie.



Pour entrer au Vietnam via Pakse, nous ne pouvons resister a l'envie de se faire un trajet de 12 heures dans un bus local, et en pleine journee. Nos souhaits sont exhauses. Salete, odeurs en tout genre, sieges en PVC de mauvaise qualite et qui collent aux vetements, arrets toutes les 10 min pour charger des colis plus qu'etranges.... et enfin, passage a la frontiere en mode furtif (on nous prend quand meme notre temperature). Un regal !



On arrive a Hue dans une forme non olympique. Pour information, Hue est consideree comme LA ville culturelle du Vietnam, car etant la ville imperiale et la moins detruite pendant la guerre. On retrouve ici encore quelques batiments coloniaux francais, des cafes et restaurants bleu blanc rouge, des vieux de la vieille qui parlent encore francais...



Mais, contrairement au Laos, la ville est beaucoup plus animee, que ce soit pendant la journee ou meme le soir.... bon ce n'est pas encore les folles nuits parisiennes mais bon, c'est un debut de retour a une vie citadine pour nous trois.


Autre tres bon point pour nos amis les viets : les hotels. Certes un tout petit peu plus chers (200 000 dongs soit 10-12 dollars), les prestations sont souvent bien meilleures (tele dans la chambre par exemple). Et la, vous n'allez pas nous croire, mais nous avons ete heureux de tomber sur notre bon vieux Laurent Ruquier sur TV5 Monde, dans l'emission "on n'est pas couche" Les vannes plus que limites de Zemour, le rire insupportable de Ruquier (surtout quand il rit a ses propres blagues), les auteurs qui essayent de defendre leur livre en faire la promotion (en l'occurence Philippe Delerm pour l'emission qu'on a vu).... Un imblerable Ruquier qui nous a fait rire au Vietnam, pour la simple et unique raison que nous avions plus vu une emission francaise depuis notre depart. Merci Laurent !! 

  

Nous decidons de louer des scooters pour faire le tour de la ville.







Nous partons avec le guide de notre hotel et passons par plusieurs temples et palais completements differents de tous ceux qu'on avait vu auparavant.



Le premier, moderne, est celui de Khai Dinh, peu aime de la population car avait augmente les impots de 30% pour faire construire son palais!






Le deuxieme, le palais de Tu Duc, palais somptueux et romantique, celui ou il ramena pas moins de 100 concubines... Il ne s'embetait vraiment pas ce bon vieux Tu Duc !!






Nous avons egalement d'autres temples, comme celui ci,a 7 etages, qui represente les 7 vies de Bouddha avant d'atteindre le nirvana.



Enfin, l'immense citadelle, vieille ville fortifiee,malheureusement assez mal entretenue,


Le lendemain visite des tunnels de Vinh Moc. Assez impressionnants, surtout quand on sait que des centaines de familles vivaient dans ces tunnels si etroits pendant parfois plusieurs annees, pendant la guerre du Vietnam.


En revanche, la visite nous a laisse sur notre faim, car elle n'a dure que 30 malheureuses minutes pour 4 heures de route allez retour. On s'est bien fait avoir comme des toutous, ca arrive (meme aux meilleurs). Apres moultes parlementations avec la fille de l'hotel, on a reussi a largement baisser le prix de l'excursion, qui etait vraiment honteux. 

Nous partons de Hue avec cette derniere mauvaise impression. Nous rencontrons dans le sleeping bus qui nous mene a Hanoi 3 nouveaux amis : Anna, anglaise de Londres a l'accent si posh, Trine (on dit Trina) une norvegienne, et David,  americain de californie, etudiant a Berkley.


On decide de partager une chambre de 6 a Hanoi. 

L'ambiance est tres cool avec ce petit groupe dans lequel l'anglais est l'unique langue parlee. Balade dans la ville,petits restos sympas, bars cools...





La decouverte de la ville se fait dans une ambiance tres british. La ville est sympa,mais alors ca grouille. Qu'est ce que ca grouille !!!!!! Les motos regnent sur la ville. Pas de feu, pas de sens dans les rues, pas de priorite... tout le monde prend un malin plaisir a klaxonner a tout bout de champs, c'est assez difficile a vivre. C'est bien pire qu'a Pekin, Shangai ou meme Bangkok !









Comme vous pouvez le voir, la police bosse dur !



Le lendemain,on devait partir a la baie d'Halong,mais le temps a choisi de nous faire rester a Hanoi un jour de plus. Nous decidons de faire une journee glandouille avec un bon cine - pop corn, comme a la maison !! C'etait tres sympa.

Voici enfin ce que nous attendions tous, la baie d'Halong !! Lieu mythique rendu plus que connu en France par le film Indochine. Nous decidons de prendre notre temps pour profiter de cet endroit exceptionnel. 3 jours 2 nuits, Nous partons avec notre guesthouse, ce qui veut dire que la moyenne d'age se situe entre 20 et 28 ans, parfait. On part a une petite vingtaine. Voici notre programme :
1er jour avec balade dans la baie sur un superbe bateau, baignade et cayaking. Nuit (festive) sur le bateau.











2eme jour : re balade dans la baie, puis on debarque sur une ile privee avec une plage. Magnifique, incroyable, exceptionnel... pas d'autre mots nous viennent...mais vraiment c'etait le plus bel endroit (en termes de plages - iles) que nous ayons vu jusqu'ici.



Personne, a part nous 15... la plage n'est pas du tout defiguree puisque l'on dormait quasi a la belle, juste couvert par un toit de paille... Au programme : beach volley, kayak, hammac, wake boarding pour Yoyo et Stannie... le paradis....








3eme jour : Balade dans la matinee, dejeuner sur un bateau et dur retour a la realite en debut d'apres midi.
Ces trois jours etaient exceptionnels. Nous avons du quitter le deuxieme jour de notre trip nos amis anglophones, avec beaucoup de regrets. On  se "keepera in touch" on s'est dit...






Retour a Hanoi, derniere nuit dans notre guesthouse. On est tous les trois un peu malade avec un bon rhume...Cela faisait une bonne semaine qu on se levait tres tot le matin (7h) et qu'on avait fait beaucoup de voyages assez fatigants, il fallait bien que ca arrive a un moment ou a un autre!!!

Nous partons dans quelques minutes pour Sydney, ou nous rejoignons Paul, Thomas et Julien, 3 amis de Yoyo. Ca promet de sacres nouveaux moments inoubliables...
Les deux mois pile d'asie ont ete supers sur tous les points. Nous avons beaucoup bouge, avons rencontre pas mal de monde, vu 4 pays assez differents, avons melange ville, campagne et aventure, Fred a perdu sa carte bleue, Yoyo s'est coupe le doigt (en coupant du saucisson, sisi j'vous jure !!) , Stan a fait un aller-retour a paris pour le fun... Rien de bien grave biensur.

On ne vous cache pas que nous sommes assez impatients de gouter aux burgers australiens, et que la nourriture asiatique commence legerement a nous........ blaser. Mais bon, nous ne sommes pas decus, nous avons tout simplement adore !

Partager cet article
Repost0